Poèmes

Chant au Baobab

par Léon Niangaly

Tu trône dans mon fief
Grand Baobab
Coiffé de frondaison

Jet trônerai sous ton ombre
Grand Baobab
Nourri de ton feuillage
Et guéri des brûlures
Portées à mes lèvres
Par la saison sèche

Extrait de: 
Chant pour Chant Editions Jamana Bamako 1994

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top