Bienvenue, Rene Char
Poèmes

Bienvenue

par Rene Char

René Char

Ah! que tu retournes à ton désordre, et le monde au sien.
L'asymétrie est jouvence.
On ne garde l'ordre que le temps d'en haïr l'état de pire.
Alors en toi s'excitera le désir de l'avenir, et chaque barreau de ton échelle inoccupée et tous les traits refoulés de ton essor te porteront, t'élèveront d'un
même sentiment joyeux.
Fils de l'ode fervente, tu abjureras la gigantesque moisissure.
Les solstices fixent la douleur diffuse en un dur joyau diamantin.

L'enfer à leur mesure que les râpeurs de métaux s'étaient taillé, redescendra vaincu dans son abîme.
Devant l'oubli nouveau, le seul nuage au ciel sera le soleil.

Mentons en espoir à ceux qui nous mentent : que l'immortalité inscrite soit à la fois la pierre et la leçon.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top