Aux Portes de la Ville, Henri Michaux
Poèmes

Aux Portes de la Ville

par Henri Michaux

Henri Michaux

Je fus pris aux portes de la ville par un étrange resserrement.

Des milliers, des milliers de bouchers, l'arme levée, attendaient le premier bébé qui s'en viendrait vers eux.

Des cochers, sur des fiacres (on entendait partout les bruits de roulement sur les pavés), des cochers conduisaient vers eux ces jeunes enfants.

Et il en circulait!
Oh, ce qu'il en circulait!
Cependant, aucun n'arrivait jusqu'ici.

C'est, je suppose, qu'il y avait chute.

La ville était un innombrable puits.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top