Poèmes

A vouloir trop savoir

par Jean-Michel Bollet

J’ai appris le Grec, l’Espagnol et l’Arabe
Mais je ne sais rien du chantant mandarin
J’ai étudié la pince après le crabe
Mais j’ai négligé le singe tamarin

J’ai voulu écrire et finir sans relire
Mais je me suis pris dans les filets de l’art
J’ai mis l’habit vert pour bien me faire élire
Mais je fis la fête à ma tête de lard

J’ai pensé pouvoir tout savoir sur l’Histoire
Mais j’ai oublié qui était Charles Quint
Je peine à trouver un sens à giratoire

Et pourquoi les bruns font la guère aux rouquins
D’être curieux de tout n’ai connaissance
Que moitié de rien sauf de moi la naissance.



Poème publié et mis à jour le: 05 dcembre 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top