Trivialité envers la mesquinerie métaphysique poème de Yannis Livadas
Poèmes

Trivialité envers la mesquinerie métaphysique

par Yannis Livadas

Le poème est le bruit de la décomposition
De l’esprit ;
Rien ne me trahit plus.
J'ai souffert chaque mot.

Je parle l'abolition des lettres,
L’agitation des organes.

J'écris plus comique que les oiseaux
Et je siffle aussi lentement qu’une mouche ivre.
Les reflets ombragés de l'observation ne sont rien
De plus que les exercices de routine.

Extrait de: 
Magnat De La Mort [Poèmes courts 1997-2011] (Éditions L’ Harmattan, 2017)


Poème publié et mis à jour le: 11 aot 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top