Poèmes

Terres Rouges

par Jules Supervielle

Jules Supervielle

Ah!
Couleur traquée dans la pâle
Europe,
Vierge aux pas vifs poursuivis,

Tu te réfugies et te développes
En ce rougissant pays

Derrière un mouvement de bananiers paternes

Qui me révéla
L'humide peur de ton sourire de citerne

Où nul ne puisa,

Et ta coiffure haut montée à l'antipode

De tes pauvres pieds nus,
Qui savent le goût de la terre et de l'exode

Au luisant
Inconnu.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top