Poèmes

Quand le vent souffle

par Brayan Isham Tsijil

Le vent me narguait
Tant dans ma course contre le journalier oubli
Il me tardait de voir cesser ces courants d'air
Qui faisaient claquer les portes de mon humble demeure
Auxquels venaient se liguer
Quelques intempestives tempêtes
le tout remettant au goût du jour
la nostalgie de mon saxophone
Depuis lors
Je me prends pour un bateau à voiles
Quand un ouragan se lève
Je joue les éoliennes
Il est pour moi bien entendu
Question d'aérodynamisme
Une certaine sophistication
En matière d'équilibre
Quand le vent souffle
Ne cherche pas à le stopper
Laisse le donc
Continuer son petit bout de chemin
Me l'a dit mon Père
Qui l'a reçu lui même
De mon illustre Grand-Père
Ta da dam

Extrait de: 
Les sens de dieu

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top