Poèmes

Nausée

par Christiane Durussel

Morsure de la nuit qui saigne sur vos joues
Et l'amour qui se tait et coule sur les jours
Tantôt à demi mort, l'espoir renouvelé
Se penche sur mon coeur en un tendre secret.
Que me servent mes mains face aux haines du monde
Que me sert le chagrin si je pleure sur ma honte
Ma honte d'être une femme dans l'univers humain
Que la terre nourrit du sang de leurs martyrs
De corps déchirés sous leurs yeux d'assassins.

Je vomis et je crie ces peuples massacrés.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top