L' éternelle rive en pensant à toi poème de Belhamissi Sadek
Poèmes

L' éternelle rive en pensant à toi

par Belhamissi Sadek

Mon Dieu qui vient ? Des bruits de pas, allongée, blême et malade,
De ses fleurs le parfum exhale, mon doux rayon de soleil est bien là
Qui le cœur me réchauffait l’hiver chassant ciel gris et le maussade,
C’est lui-même entre mille, je reconnais de loin sa belle et douce voix.
.

Voir sa jolie rose rouge adulée en cet état, en émoi je vais m’évanouir,
Si amoureuse mon cœur bat si fort qu’il ne pourra longtemps tenir.
«Ma Julia, ma chère rose bien aimée je m’en veux de t’avoir laissée»
Ta sublime fleur d’antan, son éclat perdu, est aujourd’hui bien fanée .
.
.
Tes larmes mon bel amour, sois fort, viens sur ma poitrine les sécher.
De si loin chéri, pour ta dulcinée lui montrer combien elle est aimée.
Mon amour tu m’as tout donné, comblé de vraies et belles richesses,
Tendresse, câlins, douceur, ton amour passionné jusqu’à l’ivresse.
.
.
Ne pleure pas mon amour, pense à nos magiques souvenirs d’antan,
Notre bonheur seul, des folles joies et des fous rires à pleines dents,
Couvre moi d' ardents baisers, serre moi dans tes bras et aide moi
Sublime amant si galant, à rejoindre l' éternelle rive en pensant à toi..
.

.
Belhamissi le 17.11.2017


Poème publié et mis à jour le: 17 novembre 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top