Poèmes

Ma chronique

par Jean-Michel Bollet

Quand le matin vient j’écris ma chronique
Dans le journal lu par deux riverains
Qui sont enclins aux efforts souverains
Tandis que les gens français Macron nique
Celui-ci a un souci c’est Monique
Qui mange sans dents chaque président
Et un Jean Valjean qui est résident
D’une maison de retraite où fornique
Ce misérable à l’âge respectable
Avec une dame en fauteuil roulant
Dont la libido est indétectable
Chers lecteurs Macron aime le croulant
Aussi gentil que lui et sa Brigitte
Lui dit qu’il est sain que la vie s’agite.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top