Poèmes

Le plus sympa des poissons-zèbres

par Pierre Lamy

A l'aquarium de La Palma,
le plus sympa des poissons-zèbres,
qui savait le grec et l'alzèbre,
poétisait en pyjama.

Un soir, le téléphone arabe
lui révéla qu'au Portugal
les « Zamis de l'octosyllabe »,
tenaient un congrès sans égal.

Ces lettrés l'avaient à la bonne,
une fois bien documenté,
il choisit d'aller à Lisbonne
dans un bocal héliporté.

Mais son étrange gyroplane,
trop faiblement motorisé,
aussi pataud qu'aérophane,
fut emporté par l'alizé.

Si l'on en retrouva l'hélice
sur le littoral marocain,
notre ami, selon la police,
fit le quatre-heures d'un requin.

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top