L'Angelot Maudit, Arthur Rimbaud
Poèmes

L'Angelot Maudit

par Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud

Toits bleuâtres et portes blanches
Comme en de nocturnes dimanches,

Au bout de la ville sans bruit

La
Rue est blanche, et c'est la nuit.

La
Rue a des maisons étranges
Avec des persiennes d'Anges.

Mais, vers une borne, voici

Accourir, mauvais et transi,

Un noir
Angelot qui titube,
Ayant trop mangé de jujube.

Il fait caca : puis disparaît :

Mais son caca maudit paraît,

Sous la lune sainte qui vaque,
De sang sale un léger cloaque!



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top