Poèmes

L’arbre

par Ljb

Il est planté là au cœur du décor.
Ses bras retombent sous le poids des ans,
Son ombre noire tranchant sur le blanc.
Ses yeux sont éteints, est-ce qu'il est mort ?

Nul cri, aucun bruit, c'est le grand silence.
Son corps est vide sur la terre blanche,
Son être est au loin. Sa sève s'épanche,
Il est l'oublié de la grande danse.

Il tend ses branches pour toucher le ciel
En attendant du soleil l'essentiel.
Dans cette lumière, il a espéré...
Il s'est dépouillé de ses attributs,
Il n'est qu'un squelette, un vieux roi déchu,
Planté là, dans son champ, abandonné.

Extrait de: 
Lettres envolées Sur le chemin de l'an passé. Entre Ciel et Terres

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top