En Souvenir de Stefan Zweig, Rene Depestre
Poèmes

En Souvenir de Stefan Zweig

par Rene Depestre

Allégresse du matin, hosanna ! parole d'un mimosa, mon tremplin.

Allégresse du matin, ivresse,

quel balcon ai-je encor sur l'espoir ?

quand tu mets ta main brûlante

sur l'épaule nue de mes années d'exil,

quand tout ton sang - copain de mon sang -s'éloigne en riant des rives du suicide,

emporté par le courant du matin,

en vainqueur de ses quatre plaies du soir !



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top