Poèmes

Dominé

par Jean-Michel Bollet

Le jour curieux de la nuit s’en va la voir
Qui l’engloutit dès qu’il s’approche dans son voile
Et lui croit sottement qu’à l’aube il va l’avoir
En tissant autour d’elle une immaculée toile.

S’écoule l’eau de source au goulot du lavoir
Qui purifie l’habit gris d’une lavandière
Ainsi que le vomi tapissant le bavoir
Du petit mari de la vieille buandière

L’évidence est aisée au faible à percevoir
Qu’il soit clair ou crasseux l’imposante puissance
Et il n’est rien aux cieux qu’il peut apercevoir
Pour tirer vers le mieux sa triste insuffisance.



Poème publié et mis à jour le: 12 fvrier 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top