Poèmes

Demie Insomnie

par Flora Tahavi

DEMIE INSOMNIE.
Pour Karine D.
le récit hâtif dans l'erre de l'air frais de la patinoire récitative
l'aube comme un baiser indéfiniment supplié
suppliciées les mains sont tentées par la pierre et la chaux
lent lien compositions à l'émeri rictus blanc
de l'insomnie large lieu et atroce tête dense du clou dans le gaïac de la tête
la fixation véreuse cireuse et l'amble ombreuse l'omble douce et muette
les noms suspendus flottants et des fragments
d'images marines brûlées dans les organes des cirons
omniprésents et amoureux
l'âtre aussi l'âtre froid d'une aurore où le regret des yeux verse goutte à goutte le chai infecté du miel mort
ciel grand ouvert décousu ciel noir clair où puisent les cils
gommages fréquents
puis puissamment gracieux
l'envol la fuite entêtée des petites filles du feu
quelque part comme un départ une histoire peu à peu maltée dans la bouilloire des rêveries du jour
une histoire infusant mamajuana dans les nuées et la laine vierge
alors
en vrac délicieux
des clignotements hagards et timides de phares de fard sous le plâtre
des pudeurs de braise tenaces frêles
une femme appareille.



Poème publié et mis à jour le: 09 juillet 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top