Poèmes

D'un qui se Plaint de Mort et D'envie

par Clément Marot

Depuis quatre ans
Faux
Rapport vicieux
Et de la
Mort le dard pernicieux
Ont fait sur moi tomber maint grand orage :
Mais l'un des deux m'a navré en courage
Trop plus que l'autre, et en bien plus de lieux.

Touchant
Rapport, en dépit de ses jeux
Je vis toujours riche, sain et joyeux,
Combien qu'à tort il m'ait fait grand dommage
Depuis quatre ans.

Mais quand de
Mort le remors furieux
S'en vient parfois passer devant mes yeux,
Lors suis contraint de blâmer son outrage :
Car lui tout seul m'a plus donné de rage
Que n'a
Envie et tous les envieux

Depuis quatre ans.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top