Chanson, Jules Supervielle
Poèmes

Chanson

par Jules Supervielle

Jules Supervielle

Jésus, tu sais chaque feuille

Qui verdira la forêt,

La racine en terre, seule,

Qui dévore son secret,

La terreur de l'éphémère

A l'approche de la nuit,

Et le soupir de la
Terre

Dans le silence infini.

Tu peux suivre les poissons

Tourmentant les profondeurs,

Quand ils tournent et retournent

Et si s'arrête leur cœur.

Tu fais naître des chansons

Si loin au-delà des mers

Que la fille qui les chante

En tremble au fond de sa chair.

Ecoutez-le bien, demain,
Jésus aura oublié,
Ne sera qu'une statue
Peinte sur la cheminée.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top