Chanson de L'hippocampe, Aime Césaire
Poèmes

Chanson de L'hippocampe

par Aime Césaire

petit cheval hors du temps enfui

bravant les lès du vent et la vague et le sable turbulent

petit cheval

dos cambré que salpêtre le vent tête basse vers le cri des juments petit cheval sans nageoire

sans mémoire débris de fin de course et sédition de continents fier petit cheval têtu d'amours supputées mal arrachés au sifflement des mares

un jour rétif

nous t'enfourcherons

et tu galoperas petit cheval

sans peur

vrai dans le vent le sel et le varech

l'incapacité d'un dire ou de très réels chevaux

hennissant

fatras d'écoute

fatras de houles de criques d'herbes froissées

leur odeur seule transmission sûre de la vomissure

appels déchiquetés de conques sans appel odeurs odeurs sueurs et

lueurs poussière de rites de mythes - mémoire mangée aux mites -fou farfouillement de sources parmi le bric-à-brac de terres qui s'éboulent aux paysages-mirages

virage à l'habitude et narquois le grand air silencieux de la déchirure



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top