Poèmes

Chanson d'Automne

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

Analyse du Poème Chanson d'Automne

Le poème 'Chanson d’automne' de Paul Verlaine a été publié en 1866 dans son recueil 'Poèmes Saturniens'. Il évoque le souvenir nostalgique qui règne dans la brise d’un air gris et vif. Les feuilles mourantes rappellent leur verdure, tout comme la voix poétique rappelle des journées plus vivantes et irrémédiablement terminées. Bien que Verlaine parle de l’automne, sa langue résonne au fil des saisons, en particulier lorsque nous soupirons au-delà des jours meilleurs. À ces moments-là, nous nous adonnons au vent qui nous transporte dans nos mémoires brisées et brèves, le vent qui nous permet presque d'oublier notre état actuel de 'feu mort'.

Une chose qui est resté mémorable à propos de ce poème est qu'il a été utilisé durant la seconde guerre mondiale pour alerter les maquisards. Sa première strophe fut utilisée comme un message secret par la BBC pour alerter la Résistance française du début des opérations du jour J de la Seconde Guerre mondiale. Ces trois dernières lignes indiquaient que l'opération devait commencer dans les prochaines 48 heures, donnant ainsi à la Résistance le feu vert le pouvoir de lancer toutes sortes d'opérations de sabotage contre les nazis occupants. Les mots de Verlaine ont peut-être capturé l’essence de cette guerre, dans laquelle le degré de belligérance atteint a irréversiblement altéré la nature des relations mondiales.

Le poème utilise plusieurs procédés stylistiques et est à bien des égards typique de Verlaine, en ce qu'il utilise des techniques sonores telles que la consonance (la répétition des sons "n" et "r") qui crée également un effet onomatopée, sonnant à la fois monotone et semblable à un son de violon. Dans le deuxième verset, la consonne d'arrêt et la pause après le mot suffocant reflètent le sens du mot. Le son des mots Deçà et au-delà, dans le troisième verset évoque l'image d'une feuille morte en train de tomber. Verlaine utilise le symbolisme de l'automne dans le poème surtout pour décrire une vision triste du vieillissement.

'Chanson d'automne' est l'un des plus beaux poèmes de Paul Verlaine et l'un des plus connus aussi de la langue française. C'est un poème très triste et la plupart des Français connaissent ce poème par coeur puisqu'il continue d'être encore enseigné dans les écoles jusqu'à ce jour. Les élèves français sont souvent obligés de l'apprendre par cœur.

~~~


Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Extrait de: 
Poèmes saturniens



Poème publié et mis à jour le: 07 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top