Âne Dormant, Jacques Prévert
Poèmes

Âne Dormant

par Jacques Prévert

C'est un âne qui dort

Enfants, regardez-le dormir

Ne le réveillez pas

Ne lui faites pas de blagues

Quand il ne dort pas, il est très souvent malheureux.

Il ne mange pas tous les jours.

On oublie de lui donner à boire.

Et puis on tape dessus.

Regardez-le

Il est plus beau que les statues qu'on vous dit d'admirer et qui vous ennuient.

Il est vivant, il respire, confortablement installé dans son rêve.

Les grandes personnes disent que la poule rêve de grain et l'âne d'avoine.

Les grandes personnes disent ça pour dire quelque chose, elles feraient mieux de s'occuper de leurs rêves à elles de leurs petits cauchemars personnels.

Sur l'herbe à côté de sa tête, il y a deux plumes.
S'il les a vues avant de s'endormir il rêve peut-être qu'il est oiseau et qu'il vole.

Ou peut-être il rêve d'autre chose.
Par exemple qu'il est à l'école des garçons, caché dans l'armoire aux cartons à dessin.

Il y a un petit garçon qui ne sait pas faire son problème.

Alors le maître lui dit:

Vous êtes un âne,
Nicolas!

C'est désastreux pour
Nicolas.

Il va pleurer.

Mais l'âne sort de sa cachette

Le maître ne le voit pas.

Et l'âne fait le problème du petit garçon.

Le petit garçon va porter le problème au maître, et le maître dit :

C'est très bien,
Nicolas!

Alors l'âne et
Nicolas rient tout doucement aux éclats, mais le maître ne les entend pas.

Et si l'âne ne rêve pas ça

C'est qu'il rêve autre chose.

Tout ce qu'on peut savoir, c'est qu'il rêve.

Tout le monde rêve.



Poème publié et mis à jour le: 08 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top