Acrobate, Louis Aragon
Poèmes

Acrobate

par Louis Aragon

Louis Aragon

Bras en sang Gai comme les sainfoins
L'hyperbole retombe Les mains

Les oiseaux sont des nombres
L'algèbre est dans les arbres
C'est Rousseau qui peignit sur la portée du ciel
Cette musique à vocalises

Cent À Cent pour la vie

Qui tatoue

Je fais la roue sur les remparts.

Extrait de: 
Feu de joie (1920)



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top