Poèmes

Trois mois offerts

par Jean-Michel Bollet

L’achat d’une piscine et c’est trois mois offerts
Par l’entreprise qui a le tibia solide
Après avoir mis ses frères sans moi aux fers
Dont devint d’une main le poignet invalide

C’est comme ça qu’une société prospère
Yop la boum avec à sa grosse tête un cid
Belliqueux à souhait beaucoup plus fort qu’un père
Le bout du nez mené par le culot d’un kid

La réactivité induit la réussite
Quand le lâche-aller mol hésite à s’emparer
D’un moyen léonin si malin qu’il suscite

Le désir partagé de vouloir comparer
Où se situe là ou ici la meilleure offre
Pour éviter d’aller vérifier son coffre.



Poème publié et mis à jour le: 19 mai 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top