Poèmes

Sublime

par Caroline Baucher

ces yeux acérés ont délié sa langue fourchue
son auguste orgueil bafoué, elle répand sont fiel,
telle une vipère se défendant d'un outrage
mes mots, à son regard divin en son ciel,
on écorché, sans retenue, son âme si sensible
qui avec toute la psychologie dû à sa profession
l'a fait savoir avec si peu de délicatesse
sublime est la personne sage qui,
avec humilité, aide les personnes à s'améliorer

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top