Songes futur… poème de Langlet Serge
Poèmes

Songes futur…

par Langlet Serge

Songes futur…

Que mes paupières soient à peine refermées,
Inondant mes iris d’une pénombre rose,
Que déjà disparaissent les êtres et les choses,
Libérant à la fois mes rêves et mes idées.

Comme un hymne vainqueur ou un chant irréel,
Mon moi, mon inconscient, et mon esprit entier,
Se détachant du corps où ils étaient liés,
S’élèvent vers des Mondes figés dans l’éternel.

Et je franchis alors des parsecs par milliers,
Enjambant d’un seul coup des espaces infinis,
Dans lesquels la matière côtoyant l’énergie,
Formeront des étoiles dans des temps insensés.

Où, des astres géants, d’immenses Galaxies,
Échappés les premiers du noyau Primordial,
S’éteindront un à une dans le froid Sidéral,
Emportant avec eux les mystères conquis.

Fin d’un rêve spatial, une gangue de brume,
Effaçant lentement mes songes d’espérance,
Me ramène au point où renaît la conscience,
Emplissant mon esprit, de pleurs et d’amertumes.

Et je ressens alors, pauvres humains que nous sommes,
L’immensité sur nous, un peu comme une chape,
Dont la compréhension à jamais nous échappe,
Aveuglés que l’on est par la folie des hommes.

18 avril 1976


Poème publié et mis à jour le: 05 mai 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top