Océan poème de Caroline Baucher
Poèmes

Océan

par Caroline Baucher

L'océan de nos souvenirs est sans fond.
Ils arrivent par vagues successives
sur la rive de nos yeux ;
Une larme coule :
Parfois, ils nous coulent à fond
Et nous avons des vagues à l'âme excessives.
Ils dérivent en un courant tumultueux
Puis, ils se font houle :
et disparaît la lame de fond.
Ils ne divagueront plus sur la rive :
C'est un fond précieux
D'où, des images, en foule,
Nous submergent ; au fond
nous voguons sur des eaux chétives.
Mais nous évacuons, orgueilleux
dans les tréfonds marins qui s'écoulent,
les rochers trop saillants, dans les bas fonds.
C'est dans le creux de ces vagues votives
que se ravivent les bords de lacs laiteux.
De notre tendre enfance que l'on refoule.
Pourtant, au bord du lac,
s'étend sur une fane vert feuille :
un étang de vers.
Il tend à rendre à la prairie
Les rires des enfants
Que le courant de la vie effeuille.
L'Etant de leur enfance divers
Est tombée dans un lac dégarnie :
c'est le monde des adultes qui le pourfend :
Les rêves enfantins se brisent en mille feuilles.
Elles tombent dans l'océan de nos souvenirs
Et de mon chagrin : c'est un puits sans fond
Que je m'épuise à surmonter :
Où puiser ce souffle de vie
Que le vent t'a volé :
la vie essouffle les souffles de vie


Poème publié et mis à jour le: 25 fvrier 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top