Poèmes

Les Bords de Lanuit

par Caroline Baucher

Le ciel va bientôt mettre son bonnet de nuit :
Cette nuit dormira à la belle étoile.
Ce soir, les rêves de coloration bleu nuit
Se baladeront dans le ciel bleu opale.

De grands yeux bleus, perdus, Rêve Auguste Angellier
Ils sont la fleur enivrante de son regret.
Il n’a pas osé rêver : il n’est que l’allier
D’espoirs qui ne lui ont pas été destinés.

La nuit a fait des rêves bien alanguis :
Elle a rêvé d’étoile d’amour :
De ces nuits, elle est la belle de jour
Et de ses yeux bleus nuits, il se langui.

les temps anciens, chante Maurice Rollinat :
Les Etoile Bleues, d’éclairs délicieux,
Déchire de tendresse le cœur de ses yeux :
Elle est la flamme qui jamais ne s’éteindra.

la nuit, commence à rentrer tard le soir :
Et la lune, sur une toile d’étoiles,
Des comptes et des rêves va assoir
Les nuits d’étés dans nos têtes pales.

Le Crépuscule du Soir, pour Baudelaire,
Est l’aube du réveil de sombre destinés
Et bientôt les larmes de ces pauvres hères
Empliront cette nuit de douleurs parfumées.

Le rêve sèche ses ailes au bord de la mer ...



Poème publié et mis à jour le: 25 fvrier 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top