Luxure poème de J.Q. LOUISON
Poèmes

Luxure

par J.Q. LOUISON

Les yeux embués par les volutes de la luxure
Le cœur atrophié par tant de cruauté, de haine,
Une histoire comme tant d'autres, qui indiffère,
Le monde en déborde de faits divers sordides.

Tu n'es pas différent même si tu veux le croire.

La vue du tendre et vert roseau a éveillé en toi
Des sentiments inavoués et de viles réactions
Tu as avancé tes doigts gourds vers la pureté
et, en un instant elle s'en trouva toute avilie.

La passion n'est pas toujours celle issue du cœur

Mortelles ont été tes poussées vers cette âme pure.
Son destin s'en fut irrévocablement, à jamais scellé
Entends-tu les larmes de celui à qui elle fut destinée,
Sa chair était trop tendre pour une âme aussi souillée.

Une colombe est tombée du ciel en un jour funeste.

La vue de ceux qui disent voir soudain s'était figée
Mais de telles atrocités arrivent toujours devant soi.
Mais les yeux ont cessé de voir et les cœurs sont las,
Car tous ont la vue brouillée par manque d'amour.

Mais toi pour l'éternité tu auras la vision de ton acte,
Sur un linge de fin lin les anges ont reçu l'âme brisée
Quelqu'un jettera t-il un regard de compassion à la Bête?

Extrait de: 
Le poète est un peintre


Poème publié et mis à jour le: 24 fvrier 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top