Poèmes

Les Grenadines Repentantes

par Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire

En est-il donc deux dans
Grenade
Qui pleurent sur ton seul péché
Ici l'on jette la grenade
Qui se change en un œuf coché

Puisqu'il en naît des coqs
Infante
Entends-les chanter leurs dédains
Et que la grenade est touchante
Dans nos effroyables jardins



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top