Poèmes

L'apparue

par Jacques Ceaux

L'apparue

La rue rayonnait sur un fil
un brouhaha grossissait
midi sonnait au soleil
à l'heure rutilait
mon sang au galop
je tournais mes pensées
curieux à réviser mon regard

une inconnue emportée crue
dans la file au grand jour
par l'issue à ma vue
prise soudaine
emportée dans la roue
aux flux des ombres vives
farandoles de taches colorées

les miettes à mémoire chaude
confettis rouges à lumignon
sirop à traces de temps
douce-amères
épiphanie de l'instant
minutes d'or en poussières
à existence corps incandescent



Poème publié et mis à jour le: 25 mai 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top