Poèmes

La raison du détenu

par Belhamissi Sadek

Entre ces quatre murs je me sens minuscule,
Ils semblent aussi durs que je suis ridicule.
L’éblouissante muse aurait-elle aussi peur,
Il semble qu’elle s’amuse à compter les heures.
.
Beaucoup l’ont en horreur, ce que je sais de la vie
Et qu’est-ce le bonheur, chacun en a envie.
Vertueuse ironie le silence l’est parfois,
Je crains la calomnie et partout je la côtoie.
.
Dans la lugubre prison, on ne verse plus de larmes,
Elle a fui notre raison on admire plutôt les armes.
La vie est un mets sans sel où seul le cœur est libre,
Mais nul n’entend son appel même si le seul à vivre.
.
Ne pouvant plus me lever, j’ai perdu le sourire
Je voudrais tant pouvoir rêver je me sens en délire.
Se croire seul sur cette terre chacun aime à le penser,
La vie reste un mystère que nul ne pourra percer.

.
Belhamissi Sadek le 17.09.2017

.
Tout détenu est amené à écrire sinon faire des graffitis,
une volonté de communiquer, de sortir de l'anonymat, briser
!e silence qui est imposé. Ces vestiges, écrits, dessins, graffitis
témoignent de blessures psychologiques et sociales dans un
monde carcéral privé de liberté pour un temps plus ou moins long.
La seule forme qui reste à l'incarcéré pour exprimer les signes
de sa raison. D'où le titre donné au texte « la raison du détenu » B.S

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top