la lie poème de jacques ceaux
Poèmes

la lie

par jacques ceaux

L'arbre devant, sans fard
nu de l'hiver
attend seul au centre du regard

Il n'obéit
qu'à la sève
qui revivra son départ

un jardin pour planète
le printemps dans la tête,
voilà sa gloire !

Je m'attends, cul sec
à boire longtemps
du jus du jour l'espoir
jusqu'à la lie


Poème publié et mis à jour le: 06 mars 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top