Poèmes

La Gouache Emmiellée

par Iris-Véronique Henry

La gouache emmiellée .

L' impalpable fard a cillé le jour,
En déployant , saupoudrant une fresque ,
Que le peintre cueillit ce frêle ajour,
Pour le ravir en ce lieu pittoresque.
En déployant, saupoudrant une fresque,
L' impalpable fard a cillé le jour .

La gouache emmiellant ce doux rivage,
Fit rebondir sa nuance en couleur.
Des pinceaux , au goût mièvre sauvage,
Ont longtemps embaumés avec blondeur.
Fit rebondir sa nuance en couleur ,
La gouache emmiellant le doux rivage .

L’ artiste attendri y flâna gaiement
Gracile, enrubanné , tissant sa toile .
Diaphane un soleil perça gourmand
Entre la mer éperdue à son voile .
Gracile , enrubanné , tissant sa toile
L’artiste attendri y flâna gaiement .

iris-véronique henry-benzazon
mon blog :http://iris-poesie-blog4ever-com.blog4ever.com/

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top