Jardin D'enfants, Georges Haldas
Poèmes

Jardin D'enfants

par Georges Haldas

Ici l'enfant regarde un oiseau bien tranquille dévorer dans les branches un ver qui tremble encore
Un papillon s'en va couvert d'or
C'est dimanche
Sur un banc deux vieillards bouche ouverte somnolent
A côté d'eux timides les amants eux aussi du regard se dévorent
Et la fanfare entonne un morceau de bravoure
La mère a retrouvé son enfant
Et le ver dans le corps de l'oiseau devient une autre chair



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top