Femme, Georges Haldas
Poèmes

Femme

par Georges Haldas

La nuit te logeait pure entre ses hautes portes
On te cherchait toujours et toujours tu riais
Tu te dissimulais dans un corps de légende
Nous étions à la porte interdits et muets



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top