Poèmes

Esclave de ton souvenir

par Belhamissi Sadek

Amour

J’ai ouvert d’abord les yeux sur toi
Unis par nos jeux d’ enfants innocents,
Puis à tes beaux yeux paraître roi
Pour m’aimer cœur et âme devenu grand.
.
Ma jolie rose juste éclose par amour
Pour toi faisais tout pour être galant.
Mon physique le soignant toujours
Et mon parler aussi pour être élégant.
.
Sublime tourment qui faisait mon cœur
Entamer sa musique des amoureux,
Grisante et magique clé du bonheur,
Tes yeux, mes jolies perles, leur si doux feu.
.
Non jamais ne pourrai ton si beau sourire,
Sa douce chaleur ni sa lumière, oublier.
Gravé dans ma pensée je ne peux, le souvenir
De ma reine pour laquelle je fus roi, effacer.
.
Fatalité qui veut des amants toujours dispersés,
Pourquoi destinée nous avoir donc séparés
Et toi temps si jaloux ne pouvais-tu arrêter
Un instant , nous laisser encore le temps de rêver.
.

.
Belhamissi Sadek le 24.12.2017

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top