Poèmes

Entrée des Amazones

par Aime Césaire

Aimé Césaire

à
Pierre
Aliker

à l'heure des faillites frauduleuses, nourri d'enfants occultes

et de rêves de terre, il y a notre oiseau de clarinette,

luciole crépue au front fragile des éléphants

et les amazones du roi de
Dahomey de leur pelle restaurent

le paysage déchu des gratte-ciel de verre déteint,

de voies privées, de dieux pluvieux, voirie et hoirie

de roses brouillées - des mains du soleil cru des nuits lactées.

(Tropiques n° 6-7, février 1943)



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top