Contre L'Ingratitude des Hommes - Sonnet, Albert Babinot
Poèmes

Contre L'Ingratitude des Hommes - Sonnet

par Albert Babinot

O ciel vouté qui la terre bien heures,

O feu sans poix agilement leger,

O air humide, o vent prompt messager,

O large mer qui la terre ceintures,

O terre riche, ô qui ton doz peintures

De vers thesors pour l'homme soulager,

Bois, pres, champs, eaux, que pour nous arranger,

Nature essay' de mille architectures,

Quand vous verrez que les ingrats humains

Ne donront plus louanges ordinaires

A
JESUS
CHRIST, pour les biens de ses mains :

Vous
Ciel, feu, air, et toy vent navigueur,

Toy mer, toy terre, et bois, près, champs, rivieres,

Deniez leur l'ancienne faveur



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top