Poèmes

Citations de Augusta Amiel-Lapeyre

Citations de Augusta Amiel-Lapeyre
Denys Amiel-Lapeyre est un auteur, dramaturge et un critique dramatique français. Il a signé ses premières pièces de théâtre sous le nom de Amiel-Lapeyre. Lapeyre étant le nom de sa mère à qui il renda hommage. Son plus grand succès reste La Souriante Madame Beudet

Au déclin de la vie, les gradins qui invitent l'homme à descendre ne sont pas d'égale hauteur.

Augusta Amiel-Lapeyre

C'est déjà aimer Dieu que d'aimer ceux qui l'aiment.

Augusta Amiel-Lapeyre

Chaque âme rend un son particulier. C'est la rencontre de ces sons qui produit l'harmonie... ou le désaccord.

Augusta Amiel-Lapeyre

Chaque vingt-quatre heures, au réveil, l'esprit muni de ses ailes part à la conquête du jour. Mais ces ailes vont bientôt frôler un peu de glu qui les attachera aux réalités de la vie.

Augusta Amiel-Lapeyre

Dans bien des cas, nier c'est ne pas comprendre.

Augusta Amiel-Lapeyre

Dans le domaine de la sensibilité, l'indifférence est une paralysie du coeur.

Augusta Amiel-Lapeyre

Être naturel c'est être en accord avec sa situation sociale et les gens que nous côtoyons.

Augusta Amiel-Lapeyre

Il y a des âmes fermées à double tour qui ne donnent jamais la clef de leur serrure. Pourtant elles ne renferment rien de précieux.

Augusta Amiel-Lapeyre

L'enfance bercée par nous, berce parfois aussi notre peine.

Augusta Amiel-Lapeyre

L'homme éveillé choisit ses rêves; celui qui dort les subit.

Augusta Amiel-Lapeyre

La main qui ne presse plus avec joie une main amie laisse tomber l'amitié qu'elle contenait.

Augusta Amiel-Lapeyre

La tyrannie a bien des esclaves, mais l'amour reste un affranchi.

Augusta Amiel-Lapeyre

Le poète a sans doute du divin dans les yeux, puisqu'il voit de la beauté à tout, même à l'homme déchu.

Augusta Amiel-Lapeyre

Le sourire qui invariablement ne traduit rien cache de la bêtise ou de l'astuce.

Augusta Amiel-Lapeyre

Les caprices non réprimés de l'enfant deviendront l'obstination du vieillard.

Augusta Amiel-Lapeyre

Les yeux de la mère retardent: quand l'enfant est déjà grand, longtemps encore elle cherche de la main les boucles soyeuses qui faisaient son orgueil.

Augusta Amiel-Lapeyre

Plus vite que les morts les absents disparaissent.

Augusta Amiel-Lapeyre

Quand les ailes ont poussé aux petits oiseaux, le nid se désagrège.

Augusta Amiel-Lapeyre

Quand les mots affectueux de nos amis nous sont transmis par des indifférents ou des hostiles, ils nous paraissent déformés.

Augusta Amiel-Lapeyre

Quand notre esprit peut se mouvoir dans la phrase avec souplesse et élégance, soyons satisfaits de la cage que nous lui construisons et ne demandons pas à la rime de venir y ajouter d'autres barreaux.

Augusta Amiel-Lapeyre

Quand on dit à une femme qu'elle ne vieillit pas, ses étés se transforment en printemps.

Augusta Amiel-Lapeyre

Savoir donner nous confère un privilège exquis, puisqu'il force les coeurs à nous dire : Entrez.

Augusta Amiel-Lapeyre

Si quelques mots lumineux n'ont pas suffi à convaincre ton interlocuteur, dis-toi bien que des flots de paroles t'auraient servi moins encore.

Augusta Amiel-Lapeyre

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top