Poèmes

Balade Amoureuse 4

par Othon de Grandson

Amour

Il a passé des ans sept et demi

Que je vous ai pour ma dame choisie,

Et aujourd'hui derechef vous choisis

Four une fois et pour toute ma vie.

Et sais si bien que de vous me dois mie

Etre choisi comme pour votre per '.

Mais s'il vous plaît, belle, bonne et plaisant

Choisissez-moi comme votre servant

Qui loyaument -' vous veut servir et plaire.

Et si merci vous requiers trop avant

Pardonnez-moi, besoin me le fait faire.

Besoin me fait quérir votre merci

Mais de l'avoir humblement je vous prie.

Car je sais bien plusieurs y ont failli

Qui mieux que moi l'avaient desservie.

Et non pourtant, belle, quoi que je die '

Chaque homme doit son meilleur désirer.

De l'autrui fait n'ai-je rien à parler.

Fors que du mien qui m'est le plus pesant.

Pour ce viens-je devers vous à garant

Car d'autre part ne me veux ni dois taire

Et si je dis trop en moi complaignant

Pardonnez-moi, besoin me le fait faire.

Votre beauté trépasse si parmi

Le cœur de moi, belle, je vous affie,

Qu'il ne lui chaut * ni de moi ni de lui

Fors que de vous, où il a s'étudie.

Tout ce qu'on voit devant mes yeux oublie

Mais nuit et jour lui faut imaginer

De vous servir, obéir et doubter *

Plus que celles toutes qui sont vivant '.

Si merci n'ai dont je suis désirant,

Tant le désir que je ne m'en puis taire.

C'est malgré moi que je vous en dis tant ;

Pardonnez-moi, besoin me le fait faire.


Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top