Aux Jeunes Filles du Couvent de Sainte-Marie, Jules Verne
Poèmes

Aux Jeunes Filles du Couvent de Sainte-Marie

par Jules Verne

Prions dans ce pieux asyle
Où notre âge s'écoule entre des soins si doux,

Prions, la prière est facile :
Les
Dames de
Marie ont tant d'amour pour nous !

Aussi comprenons bien, dans notre âme attendrie,
De quel nom maternel on a su les nommer :
Aimons-les, car ce sont les dames de
Marie !
Aimons-les : dans
Marie est le doux mot aimer.

Prions dans ce pieux asyle
Où notre âge s'écoule entre des soins si doux !

Prions, la prière est facile :
Les
Dames de
Marie ont tant d'amour pour nous !

Et toi,
Vierge, qui fus aussi petite fille
Entends-nous, car c'est nous que tu chéris le plus !
Ne sommes-nous donc pas de la
Sainte famille,
Nous, les petites sœurs de ton petit
Jésus.

Prions dans ce pieux asyle
Où notre âge s'écoule entre des soins si doux !

Prions, la prière est facile :
Les
Dames de
Marie ont tant d'amour pour nous !



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top