Poèmes

Attends

par Jacques Gourvennec

Entends comme un bruit d’ailes.
L’inspiration me quitte à force d’impatience d’attente et de tiédeur.
La transparence de ma solitude est ma seule compagne.
Attends, que je me signe… avec un corps d’enfant
Que me reviennent tous les mots, creusés d’une voix blanche.
Et que s’effacent des désirs à chevelure longue, dans mon berceau d’arcanes

Attends, qu’ailleurs, vienne de l’ombre une odeur de vie.
Attends... Que se rallume au flambeau de l’ennui, mon encre d’Eternel
Et que s’entende encore un transparent de muses, celui qui rode sous mon masque
Celui désigné à ma cause, qui m’abreuve d’un souffle, l’esprit baigné d’une lueur…
Comme le scintillant du verbe, entends ma résonance…
Celle du solitaire à celles des pléiades
L’inexplicable alliance, comme un écho muet aux écrits migrateurs.

Entends la lettre
Entends, le mot qui vole dans la phrase…
Comme un loup va bêlant moutonné d'écriture
Entends ma solitude
« Ma solitude belle… »

Ecoute un chant, écoute un vers, écoute un silence qui dort…
Ecoute un silence qui passe…
Ecoute tous les mots…
« Entends l’Ô prendre l’air… »

Qu’enfin nos lèvres se délient à nos reflets changeants
A ton eau répandue… Toi seulement de l’aurore
Qu’enfin viennent encore s’assoire à notre table
Les statues de nos âmes
A perdre la raison

Extrait de: 
poète sale type

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top