Août 14 poème de Léopold Partisan
Poèmes

Août 14

par Léopold Partisan

De la rouille
Tant et tant de traces de rouille
Sur ces croix de bois flotté
Blanchies à la chaux et à la craie naturelle

Combien de dimanche vers de gris
À la prunelle de leurs yeux
Au petit vin blanc
Qu’on désossera sous les ombrelles

Eparses Éparges
Et sanglots longs
D’oiseaux moqueurs

Têtes blondes
Aux blés fauchés
Comme hier encore à
Gaza, Racca, Sinjar, Lougansk, Donetsk…


Poème publié et mis à jour le: 10 septembre 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top