A mon Amie Eugénie, Paul Verlaine
Poèmes

A mon Amie Eugénie

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

Contrariante comme on l'est peu, nom de
Dieu ! "
Tu n'en fais qu'à ta tête, — et moi rien qu'à la mienne
Non plus — et je suis tel que je suis, quelque peu
Que je sois, et j'y reste en dépit de la tienne

De tête, et, nom de
Dieu *, j'adorerai ce jeu,
S'il ne me tuait pas en manière de tienne
Plaisanterie et de ta part et de la mienne.
Je dis un peu ce qu'il faut dire, nom de
Dieu.

Je ne suis pas ni comme il faut, ni de génie.
Mais je me souviens qu'on te prénomme
Eugénie
Et je me rappelle aussi que c'est aujourd'hui

Ta fête, et qu'il faut encor que je la souhaite
En dépit de nos torts de femme et de poète,
Et je t'envoie, ô, ce sonnet fait aujourd'hui.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top