Poèmes

À Madame Jehanne Gaillarde, de Lyon, Femme de Bon Savoir

par Clément Marot

D'avoir le prix en science et doctrine
Bien mérita de
Pisan la
Christine
Durant ses jours : mais ta plume dorée
D'elle serait à présent adorée,
S'elle vivait par volonté divine.

Car tout ainsi que le feu l'or affine,
Le temps a fait notre langue plus fine,
De qui tu as l'éloquence assurée
D'avoir le prix.

Doncques, ma main, rends-toi humble et bénigne,

En donnant lieu à la main féminine :

N'écris plus rien en rime mesurée,

Fors que tu es une main bien heurée,

D'avoir touché celle qui est tant digne

D'avoir le prix.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top