Poèmes

A. M. Bernard I. C. pour sa Nef de Bonheur Dédiée a Son Alt. Seren.

par Louis Gallaup de Chasteuil

C'est la parlante
Nef que le mont
Piéride *
Verse de son espaule au giron de la
Mer
De la
Mer qui s'en charge et qui la fait ramer
Du
Thessalide flot jusques au val
Phocide**.

C'est la
Nef de
Bon-heur, que l'accueil
Trytonide
Estrene d'un glaçon qu'on voit ore escumer
Et ore dans les
Eaux en
Isthme se former
Le séjour et le ny de l'aigle
Saxonide.

De mon
Prince vainqueur j'environne l'autel
D'olivier immortel de laurier immortel
Ainsy
Themis
Phoebus honorent son trophée

La carène le matz, les bancz les avirons

De la céleste
Argos dardent leurs lamperons
Icy la
Vierge luicz et la lire d'Orphée.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top