A chaque instant poème de Jean-Michel Bollet
Poèmes

A chaque instant

par Jean-Michel Bollet

A chaque instant, je songe à toi
D’autant que tu es loin de moi ;
Es-tu vêtue, un peu ou nue,
Délicate et belle ingénue ?

Je me morfonds dans la prière
Et sais gré au ciel sur la terre
De m’avoir donné le bonheur
D'habiter auprès de ton cœur.

Peut-être suis-je venu tard
A la clarté de ton regard
Baigné d’une eau vert opaline
A la pureté cristalline ?

J’étais tout recroquevillé,
Vissé, boulonné, chevillé
Quand, en me pinçant une joue
Tu me dis : « chéri, dis, on joue ?

Ouvre jambes, pieds, mains et bras,
Toucher, ouie, vue, goût, odorat ! »
Lors, mon corps raidi se déplie ;
(Ma colonne s’est assouplie !)

Fini de rouiller, de grincer :
Tu m’as savonné et rincé,
Enduit d’une huile essentielle
Qui nous est providentielle.

Je glisse sur ta peau ambrée
Au creux de ta hanche cambrée
En susurrant un mot nouveau
Venu taquiner mon cerveau.

Quelle joie, quel ravissement
De vivre l’accomplissement ;
Refleuri, je te remercie
D'avoir été mon éclaircie.


Poème publié et mis à jour le: 19 aot 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top