Poèmes

Tribune Libre (ou les Limites de la Langue de Bois)

par Régis Boury

Le Parleur a buté sur un Mot
Tombé dans un Trou d'oubli
Puis, s'est pris les pieds
Dans le tapis du Mensonge
Lui-même tissé
Au fil du Métier trop bien appris
Devenu éponge.
Le Diseur s'est arrêté,
Surpris
Désarmé
Impuissant
Désespéré.
Ce Silencieux a pleuré
Mais Personne n'a ri.

20 janvier 1998

zadig92000 #JeSuisCharlie

Extrait de: 
mon second recueil de poésie "Aux quatre vents 2"

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top