Surprise du Portraituré, Michel Butor
Poèmes

Surprise du Portraituré

par Michel Butor

Est-ce bien ainsi qu'on me voit

Les miroirs seraient donc menteurs

Quelle inespérée délivrance

Je n'ai jamais pu vraiment croire

A ce qu'on nous dit de Narcisse

Comment pourrait-on se suffire

Justement pour s'aider à vivre

D'autant qu'il y avait la nymphe

Echo lui renvoyant sa plainte

Avec tant de délicatesse



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top