Poèmes

Songe

par Joh Hope

Un cauchemar en eaux troubles:
Juste ton nom surligné en double,
Inscrit sur cet étrange faire-part
Sans un mot sur ton brutal départ!

Mes yeux, en pleurs, s'aveuglent;
Mon coeur, de douleur, beugle;
Ma folie encense ce non-sens;
Y croire serait renier ton Essence!

Tous me laissent dans l'ignorance,
Face aux possibles circonstances;
Seul règne un fatras d'indifférence,
Je ne suis déjà plus qu'évanescence!

Puis ce matin, ce réveil soudain;
Hébétée, je m'extirpe de ce songe,
Le corps brisé par mes efforts vains;
La peur inouïe de te perdre me ronge!

Ô mon sculpteur de Vie, comment donc ne point en frémir???
Du fil de nos échanges intenses, je prendrai d'autant plus soin,
Car si les oiseaux devaient encore se cacher pour mourir,
Sois en moi cet éternel ''lendemain'' qui m'enchante au loin!!!!!!

"Songe"
© Joh Hope, 2014

Extrait de: 
" Confidentielle dissidence"



Poème publié et mis à jour le: 27 aot 2015

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top